Take your pants off
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
Le forum perdure encore et encore. Génial, non ? Pour les invités et futurs inscrits qui prennent la peine de lire les annonces, par pitié, épargnez nous les drogués et les anti-religions --' On a en a plus qu'assez sur le fo. Optez [1] plutôt pour la neutralité ou la croyance ;] Merci à vous ! Oh ! Et on a toujours besoin de mâles héhé.
Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

 

 « y a pas que le sexe dans la vie. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre E. Giovanni
Cassandre E. Giovanni





« y a pas que le sexe dans la vie. » Vide
MessageSujet: « y a pas que le sexe dans la vie. »   « y a pas que le sexe dans la vie. » EmptyMer 16 Juin - 21:54

[info]word_never_said & liona5
« y a pas que le sexe dans la vie. » Hidingh « y a pas que le sexe dans la vie. » 32051764
« Le sexe est une folie quand, au lieu d'unir, il sépare,
renvoyant l'homme au délire de sa solitude. »

Bon, lorsqu’on fait des conneries, il les assumer jusqu’au bout. Cassandre traînait des pieds d’un air malheureux tout en marmonnant des injures à l’égard de toutes les personnes qui avaient le malheur de la croiser. Gloussantes comme des pintades attardées – et c’était bien le cas de le dire –, un petit troupeau de nonnes la dépassèrent ; C. leva les yeux en grinçant des dents. Elle aurait bien aimé se la jouer à la Chuck Norris et toutes les pulvériser en un clin d’œil. Récapitulons : notre très chère nonne, un tantinet mythomane, avait rendez-vous avec l’Elu. Vous ne connaissez pas l’Elu ?.. Milo, quoi. Il y avait deux petits problèmes ; le premier : prise d’une folie furieuse, lors d’une petite dispute, Cassandre avait beuglé à Milo qu’elle était enceinte. Cette – fausse – révélation avait jeté un froid entre nos deux tourtereaux. De toutes façons, ce n’était pas la faute de C., Milo avait osé loucher sur le cul d’une nonne qui passait par là. Alors Cassandre s’était préservée d’une éventuelle rupture en racontant cette toute petite bêtise. Sauf que M., médusé d’apprendre sa – fausse – future paternité, avait déclaré qu’ils devaient se marier. Ce fut tout. Vient donc le second problème : nous sommes dans un Couvent donc le mariage entre une nonne et un ancien mafioso,… C’est quelque peu impensable. Impossible. Quoi que, non, c'est plutôt très problématique.

Les pas de Cassandre accélérèrent nettement, impatiente de se jeter dans les bras de Milo. L'espoir de tomber enceinte lors d'une prochaine relation avait effleuré son esprit ; certes, il y aurait toujours le problème du ' mariage ' mais c'était un souci qui restait gérable. Son père, très libre d'esprit, pourrait la faire sortir d'ici pour qu'elle puisse accoucher en paix et... C. s'arrêta et se passa la main sur son front. Des fragments d'idées s'entrechoquaient dans son esprit. Soit elle avouait son mensonge à M. et il la larguait comme une pauvre chaussette trouée. Soit elle mettait tout son cœur dans leur prochaine relation physique, tant et si bien qu'elle tomberait enceinte, mais restait la question du mariage. Sans se décourager pour autant, Cassandre reprit sa marche, tête baissée comme une splendide Madone Italienne. Pénétrant dans la nef, s'assurant au préalable qu'elle était déserte, C. inspira profondément, priant le bon Dieu de lui venir en aide. S'installant rapidement dans l'étroit confessionnal, Cassandre commença à siffler un air entraînant de rock'n'roll, patiente. Un petit sourire étreignit ses lèvres lorsqu'elle entendit les pas légers de son amant. « Milo. » fut son seul mot de salut. Bien que très loquace d'habitude, cette fois-ci, Cassandre savait pertinemment que l'heure n'était pas aux discussions animées. Lorsqu'elle aperçut le visage candide de son compagnon, C. tendit le bras pour l'attirer dans le confessionnal. Je dois admettre que Cassandre dut se retenir pour ne pas se jeter sur lui telle une lionne enragée et assoiffée de sexe (ce qu'elle n'était pas, pas du tout). « Tu m’as manquée. » lui souffla-t-elle en passant ses bras autour de son cou. Soit, elle avait dans l'idée de se comporter comme une chienne en chaleur. Mais il faut toujours se donner les moyens d'atteindre son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Milo Di Lombardi
Milo Di Lombardi





« y a pas que le sexe dans la vie. » Vide
MessageSujet: Re: « y a pas que le sexe dans la vie. »   « y a pas que le sexe dans la vie. » EmptyJeu 17 Juin - 23:02

« Like a virgin,
touched for the very first time.
»

« Milo. »

Surpris, le mafioso se laissa entraîner à l’intérieur d’un confessionnal. Le jeune homme venait d’entrer quelques secondes plutôt dans l’Eglise vide, lieu d’un rendez vous pris quelques jours auparavant. La beauté innocente de Cassandre le laissa bouche-bée quelques secondes. C’était toujours ainsi, le visage angélique et sublime de la jeune femme lui donnait constamment l’envie de la serrer dans ses bras, et de la dévorer comme il se devait. Chose dont, malheureusement, il n’aurait plus l’occasion de faire avant un bon bout de temps….

« Tu m’as manquée. »

Le parfum exquis de la belle blonde enivra Milo, lorsqu’elle se serra davantage contre lui. Ses mains de porcelaines s’étaient accrochées à son cou, le faisant frissonner comme un vulgaire adolescent. Per Dio, l’effet qu’elle avait sur lui ! Si seulement elle réalisait le pouvoir qu’elle pouvait exercer sur sa pauvre carcasse de mafioso paumé. Mais Di Lombardi resterait stoïque cette fois. Il ne pouvait décemment pas se laisser aller, l’embrasser comme il aurait désiré le faire. Il combattrait ses hormones jusqu’au bout s’il le fallait. Mais il ne coucherait pas avec elle. Impossible. Milo se souvenait parfaitement de ce que sa mamma lui avait dit un jour, à propos des risques possibles lors de rapports sexuels avec une femme enceinte. Une conversation affreusement embarrassante pour un fils et sa mère, mais qui, finalement, s’avérait extrêmement utile à présent.

« Cassandre, bonjour à toi aussi. » murmura-t-il, essayant de contrôler sa voix qui, déjà, montrait le désir qui naissait en lui. Il réussit cependant à mettre quelques centimètres entre eux, en mettant ses mains sur les hanches de la jeune femme. Froid, Milo ? Lui ? Non, pas le moins du monde.

« Hum…tu es très belle, aujourd’hui. » Ajouta-t-il, après s’être raclé la gorge. Ses yeux aciers évitaient soigneusement le regard de Cassandre, essayant tant bien que mal de fixer le banc en bois sombre derrière eux. Ne regarde pas ses courbes, ne regarde pas son visage, Milo. Pense à ton futur enfant à l’intérieur de ce merveilleux ventre plat. Sois fort !
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre E. Giovanni
Cassandre E. Giovanni





« y a pas que le sexe dans la vie. » Vide
MessageSujet: Re: « y a pas que le sexe dans la vie. »   « y a pas que le sexe dans la vie. » EmptyVen 18 Juin - 20:04

moetushie & liona5
« y a pas que le sexe dans la vie. » Fas01 « y a pas que le sexe dans la vie. » 70254820
« Qui n'est pas envié n'est pas digne de l'être. »

« Cassandre, bonjour à toi aussi. »

Le ton de Milo s’avérait être plus froid que d’habitude. Surprise, Cassandre arqua un sourcil tout en s’apercevant que son amant la tenait à bonne distance de lui. La jeune femme grinça des dents, songeant à ce qui allait arriver si jamais M. était devenu une chaste personne. Non, non, non. Ils devaient coucher ensemble, maintenant, tout de suite. C’était plus qu’une nécessité. C. ne pouvait pas accepter le fait que M. puisse la laisser tomber après avoir découvert la supercherie. Quoi qu’après coup, si le ventre de la nonne restait désespérément plat, Cassandre pourrait invoquer une fausse-couche. Si elle ne tombait pas enceinte, voilà ce qu’elle ferait. Légèrement interloquée, mais ne laissant pas tomber ses nouvelles bonnes résolutions de chaudasse, la nonne raffermit sa prise autour du cou de Milo. Celui-ci resta tellement passif que Cassandre en était presque vexée. Fuyant le regard de cette dernière, l’ancien mafioso semblait absorbé par la contemplation du banc qui se trouvait juste derrière eux.

« Hum…tu es très belle, aujourd’hui. »

Excédée par ce comportement qui frisait le tue-amour, Cassandre garda toutefois un sourire enjôleur. Elle aurait bien aimé se plaquer son le torse rassurant de Milo mais il s'obstinait à garder ses mains fermement fixées sur ses hanches, lui interdisant tout contact physique. Et dire que l'atmosphère sexuelle était à couper au couteau. Deux jeunes gens normaux, dans un endroit aussi exiguë qu'un confessionnal, auraient dû s'y donner à cœur joie. Cassandre essayait d'intercepter le regard acier de Milo mais il n'était réellement pas réceptif. Rah, elle aurait dû s'en douter. L'annonce de sa prétendue paternité l'avait mis à terre, il n'avait plus aucun désir, le plaisir charnel ne l'intéressait plus. Soucieuse, Cassandre aurait bien été tentée lui faire une scène de ménage. Cependant elle n'avait ni le temps, ni l'envie. La seule envie qui la taraudait n'était apparemment pas partagée.

« Merci, je me suis faite belle pour toi. » clama-t-elle joyeusement en passant ses mains sur les épaules de Milo, un mince sourire perfide éclairant son visage. Elle appréciait néanmoins les contours agréable du torse de son amant, les chastes caresses qu'elle lui offrait la rendait euphorique. C. sentait que son bas-ventre commençait doucement à picoter, signe avant-coureur d'une prochaine relation sexuelle. Ou d'une glace à la vanille, au choix. Cependant, bien que certaine que Milo la repousserait en l'honneur de telle ou telle raison (il ne fallait pas être un érudit pour comprendre qu'il imposait certaines distances entre eux deux), Cassandre ne pouvait s'empêcher de profiter du corps de l'ancien mafioso.

« Oh, Milo… On devrait se dire bonjour d’une manière un peu plus… un peu plus agréable. Tu ne penses pas ? » souffla Cassandre. Profitant d’une seconde d’inattention de la part de son ami, la nonne se jeta avec avidité sur ce dernier. Sa bouche se plaqua avec violence contre celle de Milo, sa langue passant ses lèvres et se lançant comme un dard puissant pour que M. puisse lui « autoriser » l’entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Milo Di Lombardi
Milo Di Lombardi





« y a pas que le sexe dans la vie. » Vide
MessageSujet: Re: « y a pas que le sexe dans la vie. »   « y a pas que le sexe dans la vie. » EmptyDim 4 Juil - 17:09

« The family is a haven in a heartless world. »

« Merci, je me suis faite belle pour toi. »

Malgré lui, Milo ne put s’empêcher de sourire en entendant le commentaire de la belle, ainsi que le ton si joyeux qu’elle avait employé. Elle était si mignonne dans ces moments, à tel point qu’il pouvait oublier son désir, et simplement l’enlacer tendrement, sans aucune pensée perverse dont il avait tant l’habitude. Il n’avait jamais ressenti ça pour aucune fille ou femme. Il n’avait jamais été capable de les toucher sans imaginer leurs courbes si exquises. Et pourtant, à cet instant Milo Di Lombardi appréciait innocemment la femme qui se collait à lui. C’était du jamais vu dans toute l’Histoire italienne.

Il exultait de plus en plus, à mesure que son désir pour elle se fanait. Encouragé par cet élan d’affection que son esprit lui donnait, Milo pensa ardemment au symbole même de leur corps si proches. Entre eux, se trouvait un futur petit être. Une part d’elle, une part de lui. Dans cet endroit si exigu qu’était le confessionnal, ils formaient déjà une famille. Ils étaient ensembles. Un vague sourire niais vint alors se former sur les lèvres du mafioso, malgré les douces caresses qu’essayait de lui prodiguer innocemment la jeune femme. Il avait l’air complètement stupide, il ressemblait à un amoureux transi, une image absolument ridicule lorsqu’elle concernait l’impitoyable et cruel Di Lombardi. C’était comme si Mickey Mouse se mettait à se la jouer Freddy, et à massacrer tous les gosses à la tronçonneuse. Horriblement adorable.

« Oh, Milo… On devrait se dire bonjour d’une manière un peu plus… un peu plus agréable. Tu ne penses pas ? »

Il était si plongé dans son petit monde fait de biberons et d’ours en peluche, que Milo fut pris de court par la suggestion de Cassandre, et encore plus par le baiser fougueux qu’elle lui donnait brusquement. Sous l’effet du choc, il entrouvrit les lèvres permettant ainsi à leur langue de se mêler dans un combat passionné, dont seule la jeune femme menait la danse. Milo, lui, se contentait de se laisser aller, figé par les émotions qui le submergeaient. Le désir venait de revenir faire surface à une vitesse hallucinante, s’opposant au bonheur innocent de la pensée familiale qu’il s’était construit, quelques secondes auparavant.

Il fronça les sourcils et se recula brusquement de Cassandre. Il essaya de maintenir une distance raisonnable, la tenant fermement par les hanches. Il ferma les yeux, la respiration haletante. D'accord, d'accord. Milo, repense à la future famille, histoire de calmer tes ardeurs. Tu es au dessus de ça, tu es maître de ton corps, bordel de merde.

Évitant toujours le regard de Cassandre, il s'agenouilla devant elle. Doucement, il posa les lèvres sur le vêtement de la belle, au niveau du bas ventre, là où devait se trouver un foetus. Enfin, logiquement.

« Bonjour à toi aussi, bébé. » Salua-t-il, avec adoration.

Tu voulais un bonjour plus agréable ? Le voilà, Cassandre.
Pensa Milo, satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
 

« y a pas que le sexe dans la vie. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Take your pants off :: # Couvent San Marco :: La nef :: Le confessionnal-